jeudi 27 juin 2019

Max et Lili, tome 67 : Max se fait insulter à la récré, de Serge Bloch et Dominique de Saint Mars


Illustrateur·trice·s : Serge Bloch
Scénariste·s : Dominique de Saint Mars
Coloriste·s : Serge Bloch
Éditeur·trice : Calligram
Pages : 43
Date de parution : 17 mars 2004
Genre·s : Bande-dessinée, jeunesse

Synopsis : Après n'avoir pas voulu se dénoncer en classe et provoqué ainsi une punition collective de la part de la maîtresse, Max est lâché par ses copains. Certains en profitent pour se moquer de lui à la récréation et Max se sent nul et humilié. Soutenu par sa grande soeur, il va trouver plusieurs moyens de faire face à la situation, tout en reconnaissant ses propres responsabilités dans l'origine du problème.

Mon avis : Après la grosse déception que j'avais eu en lisant Max ne pense qu'au zizi (qui est sexiste) et la bonne surprise avec Max veut sauver les animaux, j'ai décidé de lire un ouvrage supplémentaire de cette saga, qui a bercé mon enfance.

Étant particulièrement sensible à la question du harcèlement scolaire, je me suis laissée tenter par Max se fait insulter à la récré. Dans cette histoire, Max refuse de se dénoncer après avoir fait une bêtise en classe, ce qui entraîne une punition collective... et la colère des autres élèves qui vont, pour la plupart, s'acharner sur le petit garçon durant la récré, et même lors des cours. 

En quelques pages, le scénariste Dominique de Saint Mars nous dresse un portrait un peu sombre - et malheureusement assez réaliste - de ce qui peut se passer dans une cour d'école. Rejet, insultes, moqueries, attaques diverses et variées... Max n'est pas épargné, et c'est sans doute un bon moyen de sensibiliser les plus jeunes au harcèlement scolaire. 

Comme d'habitude, les questions à la fin du livre permettent de pousser la réflexion plus loin, et il y a même quelques petits conseils pour réagir face aux insultes. Bien sûr, dans cet ouvrage, la situation est réglée assez rapidement, ce qui n'est souvent pas le cas dans la vraie vie. C'est pourquoi il faut informer sur ce sujet, ce que Serge Bloch et Dominique de Saint Mars ont bien réussi. 

14/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire