vendredi 28 juin 2019

Seule à la récré, d'Ana, Bloz et David Lunven


Illustrateur·trice·s : Bloz
Scénariste·s : Ana & Bloz
Coloriste·s : David Lunven
Éditeur·trice : Bamboo
Pages : 48
Date de parution : 4 octobre 2017
Genre·s : Bande-dessinée, jeunesse, humoristique

Synopsis : La vie pourrait être parfaite pour Emma. Mais voilà, il y a Clarisse. Et Clarisse lui fait vivre un enfer à l'école. Elle a même réussi à monter les autres élèves contre elle. Ses parents ne remarquent presque rien, si ce n'est son changement de comportement. Et les maîtresses ne prêtent pas attention à ce que l'on pourrait prendre pour "des jeux", mais qui relève de quelque chose de beaucoup plus grave.

Mon avis : Il y a quelques temps, un libraire m'avait conseillé cette bande-dessinée lorsque je lui ai demandé des livres sur le harcèlement scolaire, et j'ai profité de le trouver à la médiathèque pour - enfin - pouvoir le lire. 

Sur une quarantaine de pages, nous suivons Emma, une enfant qui est mise à l'écart par les autres filles de sa classe, menées par Clarisse, qui a décidé de rendre la vie d'Emma infernale. Au début, elle n'ose rien dire mais fini par se confier à ses parents lorsque les choses s'enveniment trop... 

C'est une histoire - ou plutôt une multitudes, puisqu'à chaque page, nous passons à une péripétie différente - qui se développe au fur et à mesure de la lecture, et qui permet de sensibiliser au harcèlement à l'école. Les scénaristes, Ana et Bloz, ont abordé les différents points lorsqu'un·e enfant est harcelé·e, et le cyberharcèlement est même brièvement évoqué. 

J'ai trouvé l'ensemble plutôt réussi et pédagogique, bien que je déplore le côté caricatural des personnages, qui rend la chose moins crédible et laisse penser qu'une personne qui harcèle le fait forcément à cause de ses parents. 

Et surtout, certaines scènes qui sont abordées sous le prisme de l'humour m'ont vraiment dérangée, comme celle où Emma cache ses bleus, que j'ai trouvée violente et qui ne prête pas à sourire. L'attitude du père m'a parue complètement à côté de la plaque et très immature, encore une fois laissant penser que cette situation est amusante.  

Malgré tout, il y a des points positifs, comme le manque de réaction du personnel de l'école, qui est - malheureusement - plutôt réaliste pour pas mal de cas. Le dossier, dirigé par Noémya Grohan, à la fin du livre permet d'approfondir les thématiques de la bande-dessinée. 

Il faut prendre cet ouvrage avec du recul, puisque le harcèlement est abordé sous le prisme de l'humour - on aime ou on aime pas. Ce n'est pas une réussite complète, mais le sujet n'est pas trop mal traité dans l'ensemble. 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire