lundi 15 avril 2019

Allô sorcières, tome 1 : Viser la lune, d'Anne-Fleur Multon et Diglee


Auteur·trice·s : Anne-Fleur Multon
Illustrateur·trice·s : Diglee
Éditeur·trice : Poulpe fictions
Pages : 167
Date de parution : 4 avril 2017
Genre·s : Roman, jeunesse

Synopsis : Le bon dosage pour une amitié réussie: une louche d'astronomie et un zeste de geekerie, beaucoup trop de selfies ridicules, une pincée de nanas entêtées, une chaîne Youtube à créer et une bonne tranche d'aventures bien salées !

Attention: la consommation de cette recette entraîne un risque élevé de fou rire incontrôlables et de suspense haletant !

Mon avis : Sans trop savoir pourquoi, j'ai longuement attendu pour lire cet ouvrage après l'avoir acheté, et c'est finalement le challenge Femini-books d'avril, ayant pour thématique "Livre jeunesse engagé", qui m'aura permis de le sortir de ma pile à lire. 

Dans ce premier volume, nous allons suivre Aliénor, une jeune fille de 13 ans qui n'aime pas trop son prénom, qui vit en Guyane avec ses parents et qui est passionnée de science et d'astronomie. Elle va faire la connaissance sur Twitter de trois autres adolescentes : Itaï, 12 ans et demi, qui vit en Nouvelle-Calédonie, passionnée de make-up et de jeux vidéos ; Maria, 13 ans, qui vit au Québec et aime la photographie et les séries ; Azza, 12 ans et demi, qui vit en France et aime la pâtisserie et le sport. 

Elles lient une amitié forte et décident de créer une chaîne YouTube (nommée Allô sorcières) pour parler de leurs passions respectives. Rapidement, elles vont connaître un certain succès face au sexisme que va vivre Itaï lorsqu'elle veut participer à une compétition de jeux vidéos... 

Bien que j'ai trouvé le livre plaisant, il me paraissait un peu trop surréaliste. En effet, l'autrice souhaite montrer que tout est possible, si bien que de nombreuses choses sont peu crédibles. Par exemple, je ne suis pas sûre qu'une personne puisse changer d'avis si rapidement. Ce sont de petites incohérences qui rendent le roman un peu plus naïf, même pour les plus jeunes.

Malgré tout, j'ai aimé ce livre, qui contient de nombreuses illustrations de Diglee, dont j'apprécie plutôt bien le travail (et qui sait parfaitement parler d'amitié dans ses romans Mémoires d'une jeune guenon dérangée et Autant en emporte la musaraigne) et qui a su créer des personnages charismatiques, aux traits et aux corps réalistes. Malheureusement, il n'y a pas de colorisation à l'intérieur du livre, ce qui retire un peu de son intérêt.

C'est un chouette roman jeunesse, à destination des 8-13 ans mais pas que, qui aborde un certain nombre de thématiques (sexisme, racisme, cyber-harcèlement...) qui sont importantes mais sans pour autant rendre l'intrigue dramatique. Il y a en effet de nombreux passages humoristiques, et c'est un bon moment de détente que nous offre Anne-Fleur Multon, avec une belle histoire d'amitié. 

15/20


Aucun commentaire:

Publier un commentaire