lundi 8 avril 2019

Le journal intime de Cléopâtre Wellington, tome 2 : Autant en emporte la musaraigne, de Maureen Wingrove


Auteur·trice·s : Maureen Wingrove (alias Diglee)
Éditeur·trice : Michel Lafon
Pages : 215
Date de parution : 11 octobre 2018
Genre·s : Roman, jeunesse, humoristique

Synopsis : Alors que l'esprit de Noël prend doucement possession de Cléopâtre, les catastrophes s'enchaînent. Entre son premier chagrin d'amour, la trahison de sa mère et son tout nouvel appareil dentaire, la vie de Cléo n'est plus que douleur et injustice intersidérales. Une seule solution : concentrer son énergie sur l'arrivée de sa grande et déjantée famille pour célébrer les fêtes à coups de cristaux magiques et de couscous géant. En attendant, elle peut interroger l'univers sur son avenir grâce aux cartes.
Mais les astres sauront-ils la préparer au coup de Trafalgar que lui réserve la fin de l'année ?

Mon avis : Décidément, cette série me plaît ! J'avais beaucoup aimé le premier volume, Mémoires d'une jeune guenon dérangée, et celui-ci n'est pas en reste ! 

Nous allons suivre Cléopâtre sur deux mois (novembre et décembre), après les événements qui ont eu lieu lors de l'énorme soirée d'Halloween. Rapidement, de nouveaux problèmes vont pointer le bout de leur nez, entre des collégiennes qui l'accusent d'avoir volé le mec d'une d'entre elles, le port d'un appareil dentaire et le premier chagrin d'amour... les fêtes de Noël ne s'annoncent pas très bien, alors que Cléo adore ces moments, d'ordinaire ! 

Encore une fois, son journal intime nous permet de savoir les choses directement de son point de vue et se profiter de son humour. Ainsi, Maureen Wingrove, alias Diglee, nous fait vivre des moments drôles mais aussi d'autres plus dramatiques (notamment à la toute fin), des événements que la plupart des adolescent·e·s vivent. 

Pour certains aspects, je me retrouve pas mal lorsque j'avais 13 ou 14 ans, tout particulièrement lorsque Cléo est harcelée par d'autres élèves. Mais heureusement, l'autrice parvient à ne pas rendre la chose trop triste, sans pour autant minimiser de tels comportements. 

Cléopâtre est un personnage attachant, qu'on aimerait avoir pour amie, ainsi que ses "potesses" comme elle dit. Elles forment un très bon groupe, soudé, et c'est vraiment chouette de pouvoir voir une amitié comme celle-ci dans la littérature jeunesse ! C'est une des forces de la série - composée pour le moment de deux volumes - et ce qui fait que je l'apprécie autant. 

Diglee nous offre un véritable moment de détente, à la fois passionnant et amusant. Mais c'est également un livre engagé, notamment sur des questions féministes. Une formidable lecture, en somme !

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire