mercredi 6 février 2019

Chaque jour Dracula, de Loïc Clément et Clément Lefèvre


Illustrateur·trice·s : Clément Lefèvre
Scénariste·s : Loïc Clément
Coloriste·s : Clément Lefèvre
Éditeur·trice : Delcourt
Collection : Jeunesse
Pages : 40
Date de parution : 25 avril 2018
Genre·s : Bande-dessinée, jeunesse

Synopsis : Dracula n'est pas tout à fait un élève comme les autres : c'est un vampire. Parce que certains camarades n'acceptent pas sa différence, ils lui font vivre un enfer à l'école. Alors, comment s'en sortir lorsque vos jours sont plus sombres que vos nuits ? 

Cet ouvrage aborde le drame du harcèlement scolaire dans un registre fictionnel inattendu.

Mon avis : C'est une de mes amies (qui tiens le blog eprisedeparoles) qui m'a fait connaître cet ouvrage il y a un peu moins de deux mois, et j'ai eu envie de me précipiter en librairie pour l'acquérir, ce que je n'ai finalement pas fait. J'ai eu la surprise de le trouver à la médiathèque et j'en étais ravie, pour plusieurs raisons. D'abord, parce que j'avais adoré Chaussette, également scénarisé par Loïc Clément. Ensuite parce que ce livre traite du harcèlement scolaire.

En effet, nous allons faire la rencontre du célèbre vampire Dracula, qui dans cette histoire est un enfant qui se fait malmener à l'école parce qu'il est différent, avec sa peau pâle, ses longues dents, ses yeux rouges... Chaque jour Dracula doit faire face à trois élèves qui rendent son quotidien infernal, et il n'ose pas en parler à son papa... 

Cette bande-dessinée traite, en un peu plus de trente pages, du harcèlement scolaire et des conséquences - parfois irréversibles - que cela peut entraîner chez les enfants et ados. C'est un sujet dont nous parlons de plus en plus, depuis quelques années, en France, mais qui reste encore un véritable fléau souvent mal compris.

Ayant été harcelée durant la quasi totalité de ma scolarité, je me suis reconnue à certains passages, et j'ai senti que les larmes auraient pu monter à plusieurs reprises. Je me suis prise d'affection pour le personnage de Dracula, un enfant qui perd totalement confiance en lui à cause des autres. C'était très intéressant d'utiliser ce dernier pour traiter du sujet. J'ai trouvé cela innovant, inattendu et intelligent.

J'ai adoré les illustrations de Clément Lefèvre, d'une véritable douceur, qui m'ont subjuguée à chaque planche, notamment celles qui se passent dans la nuit. La colorisation est très réussie et harmonieuse, ce qui rend l'ensemble vraiment agréable à regarder.

Sans occulter la gravité de la situation, Loïc Clément fait passer un message d'espoir pour toutes les victimes de harcèlement. Un formidable ouvrage à mettre entre les mains de tous les enfants à partir de 7 ou 8 ans, et également dans celles des ados et adultes. 

16/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire