vendredi 8 février 2019

Moins qu'hier (plus que demain), de Fabcaro

Illustrateur·trice·s : Fabcaro
Scénariste·s : Fabcaro
Coloriste·s : Fabcaro
Éditeur·trice : Glénat
Collection : GlénAAARG!
Pages : 64
Date de parution : 23 mai 2018
Genre·s : Bande-dessinée, humoristique
 
Synopsis : Chroniques acides de la vie de couple. Acceptez-vous d'être débordés par les tâches du quotidien ? D'aller déjeuner chez vos beaux-parents chaque premier dimanche du mois ? De mettre une liste sur le frigo pour savoir qui fait quoi dans la maison ? Et d'avoir des idées divergentes sur l'éducation de vos enfants ? Alors félicitations, vous voici unis par les liens d'un mariage précaire et conflictuel !
 
Mon avis : J'avais entendu parler à plusieurs reprises de Fabcaro, notamment dernièrement, par un ami, et j'avoue que j'étais plutôt curieuse de découvrir ce qu'il faisait... et le prix en bulles de la médiathèque, auquel je participe, tombais à pic puisqu'il était proposé dans la sélection !

Dans cet ouvrage, nous allons découvrir des couples, différents à chaque page (excepté pour Géraldine et Fabien, des personnages récurrents), à travers la naissance ou la fin de leur relation, ou des moments du quotidien de celle-ci. Un homme, une femme, et un petit bout de leur vie. 

C'est drôle, mais d'un humour grinçant, avec des critiques parfois très intéressantes sur la société (notamment la page où le travail des enfants est évoqué, ou encore la simple planche qui se passe dans un pays pauvre). Parfois, il est même possible de se reconnaître dans certaines planches (il y a des dizaines de couples de représenté). 

Ce que j'ai trouvé dommage, c'est qu'aucun couple homosexuel ne soit représenté (alors qu'il y en a plus de soixante dans ce livre), mais je préfère ça plutôt qu'une représentation qui n'aurait servie qu'à utiliser l'homosexualité comme sujet, et pas comme quelque chose de parfaitement normal. 

J'ai ris à de nombreuses reprises grâce à Fabcaro, et c'était un véritable plaisir de découvrir cette petite bande-dessinée. 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire