vendredi 8 février 2019

Cinq branches de coton noir, de Steve Cuzor et Yves Sente

Illustrateur·trice·s : Steve Cuzor
Scénariste·s : Yves Sente
Coloriste·s : Meephe Versaevel
Éditeur·trice : Dupuis
Collection : Aire Libre
Pages : 171
Date de parution : 19 janvier 2018
Genre·s : Bande-dessinée, historique
Synopsis : Philadelphie, 1776. Mrs Betsy est dépêchée par les indépendantistes américains pour concevoir le tout premier drapeau des futurs États-Unis d'Amérique. Sa domestique, Angela Brown, décide alors de transformer cet étendard en un hommage révolutionnaire, en y adjoignant en secret un symbole inestimable...

Douvres, 1944. Le soldat Lincoln se morfond dans son camp militaire, entre discriminations raciales et bagarres quotidiennes. Jusqu'à ce qu'il reçoive une lettre de sa soeur, Johanna, annonçant qu'elle a découvert dans les possessions de leur tante décédée les mémoires d'Angela Brown - rien de moins qu'un témoignage d'une rareté et d'une valeur exceptionnelles. Si l'histoire relatée dans ces mémoires est réelle, alors c'est l'histoire des États-Unis qui est à récrire.

Mon avis : J'avais repéré cette bande-dessinée lors de sa sortie et j'avais eu très envie de l'acheter, et puis, j'ai oublié... Jusqu'à ce que ma participation au prix en bulles de la médiathèque me permette de la lire, puisqu'elle fait partie de la sélection. 

Cette histoire se situe à deux époques, et nous passons parfois de l'une à l'autre sans que ce soit un problème : Ainsi, nous nous retrouvons en Philadelphie, en 1776, avant la déclaration de l'indépendance de l'Amérique, où Betsy Ross doit coudre le tout premier drapeau des Etats-Unis d'Amérique. Sa domestique, une femme noire nommée Angela Brown, va secrètement y ajouter une étoile de cinq branches de coton noir, afin de représenter la communauté noire... 

Et en 1944, le soldat Lincoln reçoit une lettre de sa soeur Johanna qui lui dévoile les mémoires d'Angela Brown. Aux côtés de deux autres soldats noirs et d'un lieutenant blanc, Lincoln a pour mission de retrouver ce drapeau, désormais aux mains des nazis, sans pour autant dévoiler le secret qui entoure le premier drapeau américain... 

Avec un scénario époustouflant, Yves Sente nous parle de la ségrégation raciale de 1776 à 1944. Personnellement, j'y vois une véritable critique de la manière dont les afro-américain·e·s ont été traité·e·s (et continuent de l'être) et du racisme toujours présent dans notre société (y compris en France, bien sûr). 

Bien que le scénario soit long à démarrer, j'ai beaucoup aimé cette lecture. C'est un ouvrage de fiction, mais j'aurais tant aimé que ce soit vrai, parce que cette histoire est tout simplement belle et que ça rendrait un peu justice aux personnes noires. 

Au niveau du graphisme, j'ai adoré le travail de Steve Cuzor. J'ai trouvé que les personnages étaient très réalistes et que les illustrations dans la neige étaient particulièrement belles. Le coloriste, Meephe Versaevel, a également réalisé un superbe travail. Au niveau des combats, il y a quelques facilités et choses que j'ai trouvées peu crédibles, mais l'ensemble est vraiment très réussi. 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire