dimanche 10 février 2019

Le pouvoir du chien, de Thomas Savage


Auteur·trice·s : Thomas Savage
Traducteur·trice·s : Laura Derajinski
Éditeur·trice : Gallmeister
Collection : Totem
Pages : 284
Date de parution : 7 février 2019
Genre·s : Roman, western
 
Synopsis : Dans les années vingt, les frères Burbank vivent en parfaite harmonie dans leur immense ranch du Montana. George, taciturne et lourdaud, laisse le brillant et redoutable Phil, archétype du cow-boy viril, tenir les rênes. Lorsque George se marie avec Rose, l'univers de Phil s'écroule... Sa vengeance sera cruelle et méthodique. L'arrivée de Peter, le fils de Rose, lui donne l'occasion de la parfaire. Mais celui qu'il surnomme « Mademoiselle Chochotte » est un adolescent troublant et fort intelligent ... Qui sera la victime du Pouvoir du chien ?

Mon avis : Cette nouvelle réédition de chez Gallmeister portait un autocollant avec ce mot : "Culte", qui pourrait bien me donner envie de me pencher sur cet ouvrage que je ne connaissais pas. 

Deux frères que tout oppose qui sont à la tête d'un ranch du Montana. Phil, l'aîné, est intelligent, sûr de lui mais mauvais, et George n'est pas très futé, timide mais néanmoins sympathique. Ce dernier va pourtant épouser Rose, une jeune femme, veuve depuis peu, dont le fils adolescent, Peter, est victime de moqueries parce que considéré comme "chochotte". Phil ne voit pas d'un bon œil l'arrivée de ces deux personnes dans leur ranch et décide de leur mener la vie insoutenable... Commence alors un véritable affrontement entre Phil et la femme de son frère. 

Ce roman est un western et il mériterait d'être lu une seconde fois afin que je le comprenne mieux. En effet, les personnages décrits par Thomas Savage sont complexes et profonds. Je n'avais pas saisi tous les rouages et les choses sont plus claires après avoir lu quelques critiques d'autres lecteur·rice·s. 

L'histoire est bien construite mais le côté parfois un peu caricatural des protagonistes et l'ambiance - le roman se passe en Amérique de l'Ouest, dans un ranch, dans les années 20 - n'ont pas été spécialement à mon goût, si bien que je n'ai pas accroché plus que ça à ma lecture. C'était tout de même un chouette moment et j'aurais aimé mieux comprendre l'ouvrage avant la fin, et je suis sûre que je saurais apprécier d'autant plus une relecture. 

Je remercie la Masse Critique Babelio et les éditions Gallmeister qui m'ont permis de découvrir ce livre. 

14/20


Aucun commentaire:

Publier un commentaire