lundi 19 novembre 2018

Tu pourrais me remercier, de Maria Stoian


Illustrateur·trice·s : Maria Stoian
Scénariste·s : Maria Stoian
Traducteur·trice·s : Claire Martinet
Éditeur·trice : Steinkis
Pages : 100
Date de parution : 4 octobre 2017
Genre·s : Bande-dessinée, témoignages

Synopsis : Réunissant les voix d’hommes et de femmes de tous âges, les histoires contenues de cet ouvrage sont des expériences réelles de violence sexuelle, de violence et de harcèlement. Tu pourrais me remercier rappelle aux victimes qu’elles ne sont pas seules et à tous qu’aucune agression n’est anodine.

Mon avis : Le titre est évocateur, du moins en partie : on va parler harcèlement de rue. Mais pas seulement : cet ouvrage rassemble des témoignages d'agressions verbales ou physiques, et de violences sexuelles. 

Vingt personnes, majoritairement des femmes, ont témoigné auprès de Maria Stoian, qui a réuni leurs paroles, leurs douleurs... et qui a illustré les situations vécues, à chaque fois de manière un peu différente. Si le dessin peut surprendre et ne m'a pas particulièrement touchée, il a au moins le mérite d'être original et de coller à l'histoire qu'il raconte. 

Cette bande-dessinée m'a fait penser à Les Crocodiles de Thomas Mathieu, même si la mise en forme n'est pas du tout la même, ce sont les mêmes sujets qui sont traités. Il s'agit de thématiques importantes dont il est urgent que nous parlions plus... 

Il y a des récits qui donnent envie de pleurer. Tous sont tristes et mettent en colère, parce qu'ils parlent d'une réalité que beaucoup de gens ne veulent pas voir. Grâce à l'autrice, vingt personnes qui ont été victimes de violences ont pu s'exprimer, et j'espère que d'autres y arriveront, peut-être à la lecture de cet ouvrage...

Malheureusement, j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose à ce livre. Une conclusion, par exemple, bien que quelques conseils aient été donnés à la fin pour que nous puissions agir contre les violences sexuelles et le harcèlement de rue. 

14/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire