vendredi 14 septembre 2018

Les crocodiles, de Thomas Mathieu

Illustrateur·trice·s : Thomas Mathieu
Scénariste·s : Thomas Mathieu
Éditeur·trice : Le Lombard
Pages : 174
Date de parution : 31 octobre 2014
Genre·s : Bande-dessinée, contemporaine, témoignages

Synopsis : Thomas Mathieu illustre des témoignages de femmes liés aux problématiques comme le harcèlement de rue, le machisme et le sexisme ordinaire. Son travail s'inscrit dans un mouvement plus large de prise de conscience et d'une nouvelle génération de féministes qui utilisent internet pour réfléchir et informer sur des concepts tels le "slut-shaming" ou le "privilège masculin".

Dans ses planches, les décors et les personnages féminins sont traités en noir et blanc de manière réaliste tandis que les hommes sont représentés sous la forme de crocodiles verts. Le lecteur ou la lectrice est invité à épouser le point de vue de la femme qui témoigne et à questionner le comportement des crocodiles particulièrement quand ils endossent le rôle stéréotypé de dragueurs/ prédateurs/dominants.

Mon avis : 

tw : viol, agression sexuelle

Depuis quelques années, le harcèlement de rue est (enfin !) évoqué hors de la sphère féministe. Thomas Mathieu, qui est un homme, a pu prendre conscience du problème grâce aux témoignages de femmes de son entourage. Il a alors créé le Projet Crocodiles, qui est par la suite devenu cette bande-dessinée.

Nous avons un tas de situations différentes (mais similaires) qui nous sont présentées. Ce sont des choses que presque toutes les femmes (et minorités de genres) ont vécu, parfois de manières quotidiennes. Ici, tous les hommes sont représentés sous l'aspect de crocodiles, de "prédateurs". Ce n'est pas, comme l'explique l'auteur, dans le but de dire que tous les hommes sont des agresseurs et des violeurs, mais que tous peuvent se comporter à un moment donné comme des crocodiles en exerçant leur domination et privilège masculin. 

Bien que la thématique principale soit le harcèlement de rue des hommes envers les femmes, d'autres situations sont présentées, comme le viol conjugal, un sujet tabou qui est pourtant bien plus commun qu'on pourrait le croire (dans 70% des cas, la victime de viol connait le violeur : cela peut être un membre de la famille, un ami, un voisin... son conjoint...) 

Thomas Mathieu, à travers son travail, se porte comme un véritable allié de la lutte féminisme et contre le harcèlement de rue... Il expose les faits, des choses qui sont arrivées à des personnes qui ont témoigné auprès de lui, et a aussi laissé un espace dans le livre pour que des femmes s'expriment directement. 

C'est un formidable outil pour faire comprendre cette réalité qui n'est pas qu'un problème individuel, mais qui est sociétal.

16/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire