mercredi 19 septembre 2018

Couleurs de l'incendie, de Pierre Lemaitre


Auteur·trice·s : Pierre Lemaitre
Lecteur·trice·s : Pierre Lemaitre
Éditeur·trice : Audiolib
Pages / durée : 535 pages / 849 minutes
Date de parution : 17 janvier 2018
Genre·s : Roman, historique

Synopsis : Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.

Mon avis : Ayant bien apprécié Au revoir là-haut, j'étais curieuse de découvrir cette suite qui se passe dans les années 30, aux obsèques de Marcel Péricourt, qui va être marqué par l'accident (ou la tentative de suicide ?) de son petit fils, Paul. Cet évènement va bouleverser la vie de sa mère qui va devoir trouver des solutions pour s'en sortir. Au final, ce n'est pas vraiment un second tome, si ce n'est que nous allons retrouver les mêmes personnages (cette fois, des personnages qui étaient secondaires dans Au revoir là-haut ont beaucoup plus d'importance). 

Découvert au format audio, lu par l'auteur lui-même, j'ai apprécié ce moment. C'est un énorme pavé, ce qui me donnait pas mal d'heures d'écoute (849 minutes), ce qui était peut-être un peu trop long pour moi... Heureusement, Pierre Lemaitre avait une façon de raconter son histoire qui me donnait envie de persévérer, et je suis contente d'avoir pu le lire. 

Malheureusement, je trouve que cette suite est en-dessous du précédent. Le contexte historique est bien moins présent, même si nous savons qu'Hitler est en train de prendre le pouvoir, c'est au final très secondaire. C'est une histoire de vengeance, et c'est assez manichéen... L'idée était intéressante mais ça aurait pu tout aussi bien se passer à notre époque que ça n'aurait pas changé énormément. 

Je m'attendais à tout autre chose et même si ça a été une bonne lecture, je suis un peu déçue, ayant préféré le premier tome de ce qui va devenir... une trilogie, dont je lirais tout de même la suite avec plaisir !

13/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire