mardi 18 septembre 2018

Au royaume des aveugles, d'Olivier Jouvray, Frédérik Salsedo et Greg Salsedo


Illustrateur·trice·s : Frédérik Salsedo
Scénariste·s : Olivier Jouvray
Coloriste·s : Greg Salsedo
Éditeur·trice : Le Lombard
Genre·s : Bande-dessinée, science-fiction

Synopsis : À la fin des années 2000, les sociétés Google et Facebook annonçaient la fin prochaine de la notion de vie privée. Soixante ans plus tard, la multiplication des caméras, des réseaux sociaux et des systèmes de surveillance automatisés leur ont donné raison et finalement tout le monde s'en accommode. Tout le monde ou presque... Quand Adil, jeune étudiant londonien bien sous tout rapport, apprend que sa jeune soeur Laurette a participé, avec un groupe d'activistes, à un attentat visant un important centre de traitement des données numériques, il ne comprend pas de quoi on lui parle. Quand il découvre en plus qu'elle a disparu juste après l'attentat, vraisemblablement enlevée par un commando inconnu, au nez et à la barbe de la police, il se dit qu'on nage en pleine science fiction...

Mon avis : 

Les invisibles, tome 1 (56 pages) : Mon copain étant passionné de sécurité informatique et de tout ce qui est en lien avec la vie privée, j'ai tout de suite pensé à lui en voyant ce livre que j'ai emprunté à la médiathèque, et la curiosité l'a emportée pour ma part... 

L'histoire se situe à Londres en 2060, où le système de surveillance est automatisé et où personne n'a plus de vie privée... Laurette est fille d'ancien flic et participe à un groupe d'activistes qui est contre ces méthodes de surveillance de masse. Lors d'une action terroriste, elle va être enlevée par une organisation secrète encore plus importante que la sienne... 

Je m'attendais à tout autre chose, et je n'ai au final pas été plus emballée que ça par le déroulement de l'histoire. Les personnages sont très peu travaillés pour le moment, et même si le scénario se laisse lire, il n'est pas non plus captivant. Cependant, je suis persuadée qu'Olivier Jouvray va réussir à l'améliorer dans les deux prochains tomes. 

Au niveau des illustrations de Frédérik Salsedo, ce n'est pas franchement ma tasse de thé, mais ça correspond plutôt bien à l'univers futuriste. 

Un premier tome en demi-teinte, il faudra que je lise la suite pour me faire une idée complète.

13/20

Trompeuses apparences, tome 2 (56 pages) : C'est avec curiosité que je me suis lancée dans cette lecture, bien que je n'avais pas accroché plus que cela au premier volume, lu quelques mois auparavant. 

Cette fois, nous retrouvons Laurette, qui fait partie dans un groupe d'organisation secrète dont le but est de dénoncer les méthodes de surveillance de masse et certain·e·s politicien·ne·s. Elle va retrouver son frère Adil, qui s'est joint à la police afin d'enquêter sur sa disparition. 

Tout se passe très vite et je n'avais pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passait. J'ai très moyennement accroché à cette suite, le scénario d'Olivier Jouvray ne me plaisant pas plus que cela. Quant aux illustrations de Frédérik Salsedo (et à la colorisation de son frère Greg Salsedo), ce n'est pas forcément ce qui me donne envie de poursuivre la série... 

Malgré tout, je suis quand même curieuse de connaître le fin mot de l'histoire, et je vais lire le troisième et dernier tome. 

12/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire