lundi 15 juillet 2019

Sharko, de Franck Thilliez


Auteur·rice·s : Franck Thilliez
Éditeur·trice : Pocket
Collection : Thriller
Pages : 614
Date de parution : 3 mai 2018
Genre·s : Roman, thriller

Synopsis : « Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élançaient à la poursuite du gibier. A la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »

Le lieutenant Lucie Henebelle a tiré sur un homme en dehors de toute procédure. Pour la protéger, son compagnon Franck Sharko, lui aussi flic au 36 quai des Orfèvres, a maquillé la scène de crime. Ils vont récupérer l’affaire. Celle d’un type retrouvé dans sa cave, mort d’une balle dans la gorge.
Y a-t-il plus infernal, quand on est flic, que de devoir enquêter sur son propre crime ?

Mon avis : Après une petite déception autour de Pandémia, j'ai décidé de poursuivre la série avec les personnages récurrents des livres de l'auteur et, en lisant le résumé de cet ouvrage, j'étais très enthousiaste.

Alors qu'elle n'était pas censée être là, Lucie Henebelle a tiré sur un homme, qui est mort. Paniquée, elle va immédiatement prévenir son compagnie dans la vie et au travail, Franck Sharko, qui va prendre la décision de masquer le crime. Après quoi, le couple va faire en sorte d'être chargé de l'enquête et découvrir la vie tâchée de sang de cet homme qui est mort... et ce n'est pas peu dire, puisque les enquêteur·rice·s vont plonger dans l'hémoglobine (pas au sens littéral, rassurez-vous). 

Encore une fois, l'auteur a su trouver un sujet original en parlant du sang, du don ou trafic de ce dernier... et également d'une flic qui a tué un suspect en dehors de toute procédure, et qui se retrouve à enquêter sur ce même meurtre. Cela m'a plu, parce que ça donne une dimension complètement différente aux personnages de Lucie et Franck que nous suivons depuis plusieurs tomes déjà. 

Malheureusement, j'émets un gros bémol qui m'a empêchée d'apprécier pleinement le livre : l'histoire tourne vite à une enquête "classique" et le secret des protagonistes était un peu relégué au second plan, ce que je trouvais dommage. Malgré ceci, j'ai apprécié cette lecture. Une fois de plus, Franck Thilliez a fait beaucoup de recherches pour écrire cette intrigue, et c'est ce que j'apprécie le plus dans ces thrillers. 

Alors, êtes-vous prêt·e·s à faire un don de votre personne pour 600 pages passionnantes, gores et qui vous donneront envie (ou pas...) de faire un tour à l'EFS ? 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire