lundi 22 juillet 2019

Plus tard je serai moi, de Martin Page


Auteur·trice·s : Martin Page
Éditeur·trice : Rouergue
Collection : doAdo
Pages : 73
Date de parution : 2013
Genre·s : Roman, jeunes adultes

Synopsis : Comment résister à des parents qui vous rêvent artiste, alors que vous voulez juste savoir qui vous êtes, au fond de vous-même, comme toute collégienne de ce XXIe siècle ? Et pourquoi ne pas devenir médecin ou avocat, si c'est votre désir ? Une fable pleine d'humour et de fantaisie de Martin Page, où l'auteur met en scène la pression exercée par les parents sur une jeune collégienne. Et comment cette dernière, plus sage que les adultes, souhaite simplement "devenir elle-même".

Mon avis : Impatiente de découvrir Martin Page après avoir entendu parler de son dernier essai, Au-delà de la pénétration, et de l'avoir écouté le podcast Les couilles sur la table où il intervenait (au passage, je recommande chaudement à tous·tes d'écouter ces émissions, enrichissantes et intéressantes), j'étais ravie de pouvoir sortir ce livre de ma pile à lire. 

Il s'agit d'un très court roman, plutôt à destination des adolescent·e·s, qui traite de l'avenir et des angoisses qui y sont liées quand on est en pleine construction de soi. Nous allons suivre une collégienne tout à fait normale, Séléna, qui va un jour être (fortement) incitée par ses parents à devenir... artiste. Ce n'est clairement pas banal, et la pression des deux adultes sur leur enfant va être de plus en plus forte chaque jour, alors que la jeune fille souhaite simplement être... elle-même. 

En quelques pages, le décor est planté et nous n'avons pas le temps de reprendre notre souffle que les premières péripéties arrivent - ce qui n'est pas surprenant, pour un roman d'à peine plus de soixante-dix pages. Cette petite introduction permet d'entrer rapidement dans le récit, et nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. 

Malheureusement, j'ai éprouvé une pointe de déception avec cette lecture, puisque je trouvais les situations vécues par Séléna un peu trop rocambolesques et tirées par les cheveux, alors que je m'attendais à quelque chose de plus réaliste. De plus, je ne comprenais pas vraiment les motivations - très soudaines - des parents, n'ayant que le point de vue de l'adolescente. 

En revanche, cette histoire a le mérite de parler de l'avenir et "d'être soi", des thématiques centrales lorsqu'on est au collège ou au lycée, et j'aurais sûrement aimé le lire à cette époque, alors que je me cherchais encore. L'écriture de l'auteur est agréable et fluide, ce qui m'a donné envie de le lire de nouveau, bien que je n'ai pas adoré ce roman. 

14/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire