dimanche 30 juin 2019

Blé noir, d'Aurélie Wellenstein


Auteur·trice·s : Aurélie Wellenstein
Éditeur·trice : Gulf Stream
Collection : Electrogène
Pages : 219
Date de parution : 11 avril 2019
Genre·s : Roman, jeunes adultes

Synopsis : Lilian est membre d'un réseau de hackers engagé dans la défense animale. Sa mission du jour : dénoncer les mauvais traitements infligés aux animaux dans les grands parcs aquatiques. L'adolescent n'est pas peu fier de lui lorsqu'il voit le résultat de son piratage relayé par les réseaux sociaux ! Puis une rencontre... Celle de Blé, jeune fille enflammée et charismatique, prête à tout pour dessiner un monde plus juste et sans souffrance animale. Tombé sous le charme de la jeune fille, Lilian s'accroche à elle comme à la promesse d'un avenir meilleur. Mais Blé cache des plaies profondes, des brûlures à l'âme qu'il doute de savoir panser... Elle va pourtant lui montrer qu'il est capable d'aller plus loin, laissant derrière lui le confort de son quotidien. Ils se sont trouvés pour ne plus se quitter. Mais leurs idéaux sont brusquement rattrapés par les démons qui hantent la vie de Blé... Il faut fuir, et vite !

Mon avis : Après avoir entendu parler de ce livre dans des storys Instagram (j'ai oublié celles de qui), j'étais vraiment tentée par ce livre, si bien que je me suis jetée dessus sans la moindre hésitation, lorsque je l'ai vu dans les nouveautés de la médiathèque. 

L'intrigue - qui m'attirait tant - raconte celle de Lilian, un jeune adolescent membre d'un réseau de hackers engagé dans la cause animale, qui participe à une action en ligne de sabotage contre le parc aquatique Marineland, alors qu'il est en vacances en famille à Nîmes. Et puis, il va faire la rencontre d'une jeune fille de son âge, Blé. Elle est également dans une envie de défendre les droits des animaux, ce qu'elle fait à travers diverses actions activistes dans la rue. 

Une nuit, Blé va entraîner Lilian pour saccager les arènes de la corrida de Nîmes. Lui, alors qu'il ne faisait que des actions sur Internet, va découvrir un monde qui lui est complètement inconnu. Et puis, suite à un événement, Blé va s'enfuir de chez elle et Lilian, par admiration, par amour, va venir avec elle. Accompagné·e·s du chien de Blé, Caillou, recueilli à la SPA, les deux adolescent·e·s partent sur la route, ce qui va les mener à une escalade de violence. 

À travers ce roman, l'autrice parle d'une relation toxique et de l'activisme antispéciste (l'antispécisme, c'est refuser la hiérarchie entre les différentes espèces animales et considérer que l'espèce n'est pas un critère pertinent pour décider la manière dont on doit traiter un animal). Ce n'est pas dans rappeler La Guérilla des animaux de Camille Brunel, sorti lors de la rentrée littéraire 2018, un roman que j'avais beaucoup aimé. 

C'est la peur au ventre que je lisais ce roman, tant je me demandais jusqu'où Blé et Lilian iraient pour sauver les animaux. Étant moi-même antispéciste, militante pour les animaux et végane, je ne pouvais qu'être d'accord avec leurs idées (mais pas forcément leur manière de faire). Aurélie Wellenstein montre le côté très radical qu'il peut y avoir dans certaines actions antispécistes, n'embellit pas la chose... mais parle aussi de l'exploitation animale telle qu'elle est, de la corrida en passant par les poules pondeuses et les abattoirs de cochons. 

Cette histoire s'ancre dans la réalité et l'actualité, face au désastre écologique vers lequel nous courrons en continuant de consommer des produits d'origine animale, entre autres. Elle évoque un désir d'un monde plus juste, mais aussi une relation adolescente qui n'est pas saine. C'est brut, parfois violent, mais c'est un ouvrage qui fait réfléchir sur beaucoup de sujets. 

16/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire