lundi 3 décembre 2018

L'homme posthume, de Jake Hinkson


Auteur·trice·s : Jake Hinkson
Traducteur·trice·s : Sophie Aslanides
Éditeur·trice : Gallmeister
Collection : NeoNoir
Pages : 165
Date de parution : 3 mars 2016
Genre·s : Roman, roman noir

Synopsis : Les choses ont vraiment mal tourné quand Elliott s’est suicidé. Ou plutôt quand il a raté son suicide. Car après être resté mort pendant trois minutes, le voici ramené à la vie. Et il y a cette jeune infirmière un peu étrange qui prend soin de lui. Il n’a toujours rien à perdre alors pourquoi ne pas faire un bout de chemin avec elle. Mais une fille comme ça ne voyage jamais seule, alors Elliott devra composer avec des jumeaux débiles. Et Stan the Man.

Mon avis : Dernièrement, j'ai lu Sans lendemain de Jake Hinkson, un ouvrage que j'ai tellement aimé que je l'ai lu en une journée. Là, ce n'est pas un coup de cœur, mais j'ai terminé ma lecture en quelques heures... 

En effet, l'histoire d'Elliott, un ancien pasteur, était prenante... Il est mort durant trois minutes. Il a tenté de se suicider. Il ne nous dit pas pourquoi, mais il y a une raison. Et, en revenant à la vie, il va se lier avec l'infirmière, Felicia, qui va l'entraîner dans une situation périlleuse, avec des jumeaux - l'un est muet, et l'autre est un flic pourri - et Stan the Man, qui est assez terrifiant. 

Tout l'enjeu du roman est de savoir qui va survivre à la fin, et comment... Et surtout, de comprendre ce qui avait pu mener Elliott a vouloir mourir. C'est un personnage que j'ai trouvé très intéressant, contrairement aux autres qui m'ont paru un peu fades et clichés... à l'exception de Three, la jeune adolescente qui fait son apparition peu de temps avant la fin de l'histoire. 

Comme dans son dernier roman, la thématique de la religion tient une importance toute particulière et l'auteur a su bien traiter son sujet... Mais j'ai nettement moins accroché que pour Sans lendemain, peut-être parce que les personnages m'ont moins plu. 

C'est néanmoins un très chouette roman noir avec quelques scènes marquantes, mais il n'a pas su me toucher outre mesure.

Je remercie les éditions Gallmeister qui m'ont permis de découvrir ce livre !

14/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire