mardi 11 septembre 2018

Le Chat du Rabbin, de Joann Sfar


Illustrateur·trice·s : Joann Sfar
Scénariste·s : Joann Sfar
Éditeur·trice : Dargaud
Collection : Poisson Pilote
Genre·s : Bande-dessinée, humoristique

Synopsis : Un chat qui pense, c'est déjà étonnant. Alors, un chat qui parle... C'est pourtant ce qui se passe le jour où le félin du rabbin avale tout cru le perroquet de la maison. Mais le plus étonnant, c'est qu'il veut à tout prix faire sa bar-mitsva...


Mon avis : 

La Bar-Mitsva, tome 1 (48 pages) : J'ai une amie qui aime énormément de Joann Sfar qui m'a prêté ce livre dans lequel je me suis lancée sans vraiment savoir de quoi il en retournait...

Il s'agit d'un chat qui, après avoir mangé un perroquet, acquiert la parole... et il a beaucoup de choses à dire, ce qui ne plaît pas forcément à son maître, un rabbin qui ne veut plus que l'animal s'approche de sa fille pour ne pas lui mettre de mauvaises choses dans la tête... Le chat, qui est plutôt intelligent, décide de devenir un bon juif et de faire sa bar-mitsva afin de pouvoir de nouveau être en contact avec la fille du rabbin...

Dans une ambiance un peu loufoque, Joann Sfar traite d'un sujet profond, à savoir la religion juive, que je connais pour ma part très peu. J'ai trouvé le propos intéressant, bien que la manière d'en parler soit déroutante. 

Au niveau des illustrations, je n'ai pas accroché plus que ça, mais c'était surtout le contenu qui prônait, pour cette bande-dessinée. 

14/20

Le Malka des Lions, tome 2 (48 pages) : Toujours narrateur de l'histoire, le chat continue de parler au rabbin et à sa fille, jusqu'à ce que, suite à un événement, il perde l'usage de la parole... Il devint alors spectateur de ce qui se passe, et voyant le rabbin s'entraîner pour une dictée en français afin d'être le rabbin officiel... Pendant ce temps, son cousin arrive en ville...

Ce second tome est chouette, même si la "punition" que le chat reçoit m'a un peu dérangée... En tous cas, j'ai pu en apprendre beaucoup sur la religion juive et les relations entre les différentes communautés et c'était intéressant. 

Encore une fois, Joann Sfar offre une critique sur la religion, tout en permettant à son lectorat d'en apprendre plus. Les injustices dues à la colonisation sont également évoquées, de manière intelligente. 

Un second tome dans la même veine que le précédent, que j'ai aimé, et qui me donne envie de lire la suite !

14/20

L'Exode, tome 3 (48 pages) : Cette bande-dessinée m'a surprise par rapport aux tomes précédents. La fille du Rabbin, Zlabya, s'est mariée et elle se rend avec son mari, son père et le chat de ce dernier à Paris, afin de rencontrer sa belle-famille. 

Là-bas, le Rabbin va être confronté à une culture occidentale complètement différente de ce qu'il connaît, et c'est, dans un premier temps, un choc et un rejet... jusqu'à ce qu'il change un peu d'avis. Ce que j'ai trouvé étonnant, c'est qu'on ne sait pas vraiment d'où vient ce revirement. 

Les personnages quittent donc l'Algérie sous le soleil pour arriver à Paris, dans un temps grisâtre où il pleut sans cesse. Et le Rabbin est confronté à des cultures et une religion (le catholicisme) qu'il ne connaît pas vraiment. 

J'ai trouvé cet ouvrage intéressant parce que Joann Sfar pose la question des religions et des coutumes que les pratiquant·e·s choisissent d'adopter ou non. La réflexion du Rabbin semble un peu plus poussée et, bien que ce tome est un peu différent des précédents, on y retrouve toujours l'humour du chat (qui n'a toujours pas retrouvé la parole mais reste le narrateur de l'histoire). 

15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire