mardi 27 février 2018

Un violon dans la nuit, de Didier Daeninckx et Pef

Auteur.trice.s : Didier Daeninckx
Illustateur.trice.s : Pef 
Editeur.trice : Rue du Monde
Collection : Histoire d'Histoire
Pages : 33
Date de parution : 2003
Genre.s : Album, jeunesse

Synopsis : Après ses grands-parents, c'est sa vieille tante Esther qu'Alexandra réussit à faire enfin parler.
Son premier violon brisé dans un wagon, un numéro tatoué, l'horreur des camps... et la force vitale de la musique. Alexandra comprend peu à peu le silence lourd qui pesait sur l'histoire de sa famille, l'histoire de son pays.

Mon avis : J'ai découvert la collection Histoire d'Histoire des éditions Rue du Monde il y a quelques temps, et j'aime beaucoup l'idée. Cette fois, c'est la Seconde Guerre Mondiale, et plus précisément les camps de concentration, qui sont évoqués. 

Alexandra a déjà fait parler ses grands-parents sur la Guerre, et c'est au tour de sa tante Esther de dévoiler son passé... très lié à la musique. Déportée, elle a échappé à l'horreur nazie et à la folie grâce à la musique, malgré son violon cassé lors de son arrivée. 

C'est une histoire touchante, si proche et réaliste de ce qui s'est passé pour des millions de personnes (juives, tziganes, homosexuelles...) il n'y a pas si longtemps que cela. De plus, en parallèle de cette histoire qui nous tord le ventre de tristesse, il y a un certain nombre d'explications qui sont données, destinées aux plus jeunes qui liraient ce livre. 

J'avais déjà eu l'occasion de découvrir le talent d'écriture de Didier Daeninckx en collaboration avec la puissance des illustrations que Pef peut nous donner pour aborder ces thèmes avec Maudite soit la guerre, un superbe album qui parle, lui, de la Première Guerre Mondiale.

14/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire