lundi 19 février 2018

À vif, de Kery James


Auteur.trice.s : Kery James
Éditeur.trice : Actes Sud
Collection : Papiers
Pages : 32
Date de parution : 6 septembre 2017
Genre.s : Théâtre

Synopsis : L'Etat est-il seul responsable de la situation actuelle des banlieues en France ? Deux élèves avocats, Soulaymaan Traoré et Yann Jareaudière, défendent des positions opposées. Le premier atteste que les citoyens sont responsables de leur condition. Pour le second, l'Etat est coupable. Ils ont de la répartie, ils crient, ils rient aussi. Un dialogue éclatant et passionné : l'exercice convoque deux France pour enfin les faire s'entendre.

Mon avis : Ayant assisté à une des représentations, je voulais me replonger dedans grâce à cette lecture, et ça a été plutôt réussi. Tout en lisant, j'avais les voix des comédiens Kery James et Yannik Landrein dans la tête, et cela me rappelait des souvenirs. 

Dans cette histoire, il y a deux personnages - et un narrateur, qui intervient de temps à autre. Deux élèves avocats débattent dans un amphithéâtre : "L'Etat est-il le seul responsable de la situation actuelle des banlieues en France ?". Yann Jareaudière affirme que oui, Soulaymaan Traoré que non. 

C'est une pièce de théâtre en toute simplicité : peu de décors et d'actions, mais plutôt de longs discours... et c'est justmement ce qui fait la force de cet écrit. Kery James, l'auteur, tient à ces personnages des propos pertinents et des arguments bien avancés... Ainsi, bien que les deux points de vue soient opposés, j'y trouvais dans tous les cas des réflexions intéressantes que je partageais.

Kery James est un rappeur que j'apprécie énormément, et j'ai trouvé que la pièce était formidablement bien écrite et jouée. C'était tellement beau que j'en avais pleuré. Le texte est engagé, les paroles émouvantes, et ça amène une véritable réflexion... C'est aussi une façon de faire venir des personnes de milieus complètement opposés, de les réunir... 

J'ai adoré redécouvrir ce texte, lire ces mots qui m'avaient tant touchée lorsqu'elles étaient dites par les comédiens, et continuer ma propre réflexion sur le rôle de l'Etat par rapport aux banlieues. 

Je vous recommande chaleureusement de lire ce livre et, si vous en avez l'occasion, d'aller au théâtre pour voir cette merveilleuse pièce !

17/20

1 commentaire: