mercredi 10 février 2016

Trembler te va si bien, de Risa Wataya


Auteur·e·s : Risa Wataya
Traducteur·trice : Patrick Honnoré
Éditeur·trice : Philippe Picquier
Pages : 149
Date de parution : 5 septembre 2013
Genre : Contemporain

Synopsis : Etô Yoshika, vingt-six ans. Nationalité japonaise, groupe sanguin B, employée à K.K. Maruei, facilement acnéique. Copain zéro, économies zéro. Loyer mensuel 75 000 yens. Ce que je déteste : les glandeurs. Ce que j’aime : le ragoût de boeuf. Ma passion du moment : chercher sur Wikipédia les espèces animales éteintes.
Yoshika a la tête dans les étoiles et deux amoureux. C’est une jeune ingénue qui cherche sa place dans l’univers et se demande parfois si elle n’est pas elle-même une espèce en voie d’extinction. Elle raconte avec une telle drôlerie ses incertitudes amoureuses que ça crépite à chaque ligne comme une étoile lointaine, ou comme un tube au néon sur le point d’imploser.
Un roman faussement léger, férocement lucide et d’un humour réjouissant.

Mon avis : Nous allons suivre Etô Yoshika, une jeune femme de vingt-six ans japonaise. Elle est amoureuse depuis toujours de son amour de jeunesse qui ne la connaissait pas forcément, et à côté de cela, il y a un de ces collègues de travail qui éprouve quelque chose pour elle. 

J'ai eu l'impression d'écouter une lycéenne, elle n'est pas très bien dans sa peau et n'ose pas trop dire ce qu'elle pense. Elle est complètement obnubilée par l'amour. Et elle hésite beaucoup, elle a du mal à prendre une décision. C'est un personnage que je n'ai pas forcément aimé. 

Globalement, j'ai apprécié ma lecture, mais sans plus. Je m'y suis un peu ennuyée, et le fait que je n'ai pas accroché avec le personnage ne m'a pas aidée à rentrer dans l'histoire.

★★☆☆☆

Aucun commentaire:

Publier un commentaire