jeudi 6 février 2014

Montana 1948, de Larry Watson

Auteur : Larry Watson
Traducteur : Bertrand Péguillan
Genre : Littérature contemporaine
Éditeur : Gallmeister
Collection : Totem
Parution : 30 avril 2010
Pages : 167
Prix : 8 euros 20
ISBN : 978-2351785010

De l'été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n'a pu chasser ni même estomper. Ainsi s'ouvre le récit du jeune David Hayden. Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l'encontre de l'oncle du garçon, charismatique héros de guerre et médecin respecté. Le père de David, shérif d'une petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. Impuissant, David assistera au déchirement des deux frères et découvrira la difficulté d'avoir à choisir entre la loyauté à sa famille et la justice.

Montana 1948 raconte la perte des illusions de l'enfance et la découverte du monde adulte dans une écriture superbe digne des plus grands classiques américains.

Mon avis : 

Depuis peu, je suis tombée sous le charme de la maison d'édition Gallmeister, et, au mois de janvier, j'ai craqué et j'ai acheté quelques livres (d'occasion, puisque les prix sont malheureusement assez onéreux dans cette maison d'édition). Parmi ces achats, il y avait ce livre que j'étais impatiente de découvrir.

Malheureusement, dans ce livre, on ne retrouve pas vraiment le côté "Nature Writing" qui fait la force de la maison d'édition Gallmeister, puisque presque tout se passe dans la maison de David. Bien que ce soit dommage de ne pas avoir des descriptions des paysages du Montana, cela ne m'a pas forcément dérangée. Parce que j'étais complètement plongée dans cette lecture.

Dans cette histoire, David, un jeune garçon de douze ans, va se retrouver mêlé à des histoires et des problèmes d'adultes lorsque son oncle est accusé par une jeune Indienne, qui a refusé d'être soignée par celui-ci. Tout le récit est conté par David, plusieurs années après les faits. Alors devenu adulte, il raconte ce qu'il a vu et entendu, cet été-là, et ce qu'il a compris : les hésitations des adultes, ne sachant pas bien s'ils doivent se fier à la parole d'une Indienne, et créer un scandale à cause de ses accusations. Confronté à la lâcheté de certains membres de sa famille, David va devoir grandir cet été-là.

J'ai beaucoup aimé la façon dont les choses étaient abordées, du point de vue d'un adulte qui, à l'époque, n'était qu'un enfant. Il était un peu perdu, ne sachant pas bien à qui se fier, ni qui croire... Au final, on nous laisse avec une fin qui ne m'a pas surprise plus que ça, bien que je ne m'y attendais pas vraiment. C'est un court roman, qui se lit d'une traite. 

6 commentaires:

  1. Je ne pense pas lire ce livre, ce n'est généralement pas le genre d'histoire qui me plait.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi pas, j'avoue qu'il ne m'intéresse pas énormément, mais si je le croise, voila : pourquoi pas x)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout mais il a l'air pas mal :)

    RépondreSupprimer
  4. Ah, celui-ci en revanche, m'interpelle beaucoup ! Je le lirai si j'en ai l'occasion :D

    RépondreSupprimer
  5. Le résumé ne m'intéresse pas trop.

    RépondreSupprimer