dimanche 25 août 2019

Miss Marvel, de G. Willow Wilson et Adrian Alphona


Illustrateur·trice·s : Adrian Alphona
Scénariste·s : G. Willow Wilson
Coloriste·s : Ian Herring
Traducteur·trice·s : Nicole Duclos et Jérémy Manesse
Éditeur·trice : Panini
Collection : Marvel
Genre·s : Comics, super-héros

Synopsis : Kamala Khan, une jeune fille de confession musulmane, se découvre du jour au lendemain d'extraordinaires pouvoirs. Grande admiratrice de Carol Danvers, cette adolescente va s'apercevoir qu'être une super-héroïne s'avère plus difficile qu'il n'y parait...

Mon avis : 

Métamorphose, tome 1 (122 pages) : Après avoir vu de quoi parlait ce livre, j'avais très envie de le découvrir la première super-héroïne musulmane, Kamala Khan, la nouvelle Miss Marvel. N'ayant jamais lu ce type d'histoires, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. 

Ainsi, j'ai été un peu surprise de la rapidité à laquelle Kamala fait face et maîtrise ses pouvoirs, tous récents. Bien que tout le monde sache que les super-héro·ïne·s existent dans cette fiction, cette jeune adolescente ne semble pas plus surprise que cela, et parvient rapidement à progresser dans sa transformation. 

J'étais ravie de voir la diversité amenée dans ce premier tome (et il semblerait que ce soit souvent le cas dans les comics de super-héro·ïne·s), avec le personnage de Kamala, bien qu'elle ne soit pas vraiment en accord avec l'éducation donnée par ses parents. En revanche, dès le début, nous voyons son amie Nakia, une femme musulmane et voilée, qui fait ses propres choix. Il me semblait important de mettre en avant cet aspect afin de casser un peu les clichés que nous pouvons tous·tes avoir sur les femmes qui portent le voile. 

Malheureusement, il y a quand même quelques stéréotypes qui pourraient peut-être renforcer un climat islamophobe, bien que je puisse - et espère - me tromper sur ce sujet. Il est évident que le choix de l'autrice, G. Willow Wilson, d'inclure des protagonistes musulman·e·s ne plaît pas à tout le monde, mais c'était à prévoir. Personnellement, je trouve cette démarche très bonne. 

Concernant les illustrations, réalisées par Adrian Alphona, je n'ai pas accroché plus que cela. Je trouvais que certaines n'étaient pas assez travaillées, même si l'ensemble est tout de même plutôt agréable à regarder, ce n'est pas un style que j'affectionne particulièrement. 

C'est avec beaucoup de curiosité et d'envie que je lirais la suite de cette série, qui a le mérite d'exister et de mettre en avant des personnes trop souvent reléguées au second plan ou dans les mauvais rôles. 

15/20

Génération Y, tome 2 (136 pages) : Passé le plaisir de la découverte, je craignais ne pas accrocher à ce second volume... C'était sans compter sur le talent de la scénariste, G. Willow Wilson, qui a su donner une intrigue intéressante à ce qui aurait pu être un simple tome de transition comme on en voit souvent...

Des adolescent·e·s ont disparu·e·s et, comme personne ne semble s'en soucier, Kamala Khan part à leur recherche, ce qui va lui faire croiser la route de l'Inventeur... Et c'est ainsi que le livre vient porter des messages (alarmants) sur la situation de la planète, sur l'écologie mais aussi sur la jeunesse, la génération Y que de trop nombreuses personnes dénigrent sans arrêt, leur reprochant d'être tout le temps sur leur téléphone, entre autres choses. 

Je n'ai pas vu défiler les pages, tant j'étais prise par l'histoire. J'ai beaucoup aimé certaines des punchlines des protagonistes, et j'aurais aimé pouvoir en noter plus (mais je me voyais mal recopier le livre, haha !) parce que les réflexions sur ce qu'on pourrait faire pour la planète et sur l'avenir des jeunes étaient particulièrement intéressantes. 

Encore une fois, je n'ai pas accroché plus que cela aux illustrations faites par Adrian Alphona, épaulé Jacob Wyatt, bien que certaines soient plus plaisantes que d'autres et correspondent bien à l'univers que je me fais des super-héro·ïne·s (bien que je n'y connaisse pas grand chose). 

Un second tome vraiment plaisant qui permet de parler de certaines choses et qui me donne vraiment envie de poursuivre cette série !

15/20

Coup de foudre, tome 3 (176 pages) : Après le précédent volume qui avait le mérite de parler de la génération Y avec intelligence, mais aussi de l'état de la planète, celui-ci se concentre plus sur une histoire d'amour puisque Kamala va revoir Kamran, le fils d'un ami de ses parents après pas mal d'années et va tomber sous son charme...

Bien que c'était sympathique, les événements se sont déroulés un peu trop rapidement à mon goût... En effet, Kamala tombe très vite amoureuse de Kamran, dont nous ne savons quasiment rien - et je ne vais pas vous en dire plus pour ne pas vous spoiler. 

Sur ce point, l'histoire m'a un poil moins plu que la précédente. En revanche, l'apocalypse qui s'annonce promet de futures intrigues très intéressantes, que j'ai personnellement hâte de découvrir.

Kamala prend de l'assurance et parvient de mieux en mieux à maîtriser ses pouvoirs, et les membres de sa famille prennent de l'ampleur dans l'histoire. 

Malgré quelques défauts, ce troisième volume est vraiment prenant, et continue cette saga qui me paraît prometteuse !

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire