mardi 30 juillet 2019

L'Epouvanteur, tome 11 : Le pacte de Sliter, de Joseph Delaney


Auteur·trice·s : Joseph Delaney
Traducteur·trice·s : Marie-Hélène Delval
Éditeur·trice : Bayard
Collection : Jeunesse
Pages : 307
Date de parution : 19 février 2015
Genre·s : Roman, fantasy, jeunesse

Synopsis : Loin du Comté, à l'extrémité du cercle Arctique, dans la cité des Kobalos, une terrible menace se prépare. Sliter vit sur son propre domaine dans le Nord, où il exploite des humains et s'abreuve de leur sang. C'est un mage Kobalos, une bête à l'apparence d'un loup qui se déplace sur deux pattes. Le jour où le fermier Rowler meurt, Sliter n'a qu'une envie : dévorer ses trois appétissantes filles. Seulement, il a conclu un marché avec cet homme qu'il se doit d'honorer : en échange de Nessa, la fille aînée qu'il compte vendre comme esclave, il a promis d'épargner les deux plus jeunes et de les conduire chez leur oncle. Les trois sœurs terrifiées n'ont pas d'autre choix que de suivre cette créature assoiffée de sang. Commence alors un long périple dans des conditions extrêmes, sur les terres gelées du Royaume du Nord, où vivent des bêtes démoniaques et sanguinaires...

Mon avis : Pour la seconde fois depuis le début de la saga, nous n'allons pas suivre Thomas Ward (qui sera d'ailleurs complètement absent de l'histoire) mais le point de vue d'un autre personnage... et même de deux. 

Sliter est un mage Kobalos, à l'apparence d'un loup, qui se nourrit du sang d'humain·e·s et a conclu un pacte avec le fermier Rowler des années plus tôt. Au décès de ce dernier, Sliter devient le propriétaire de sa fille aînée, Nessa. Afin d'honorer sa promesse, il doit amener les deux filles plus jeunes chez des membres de leur famille, avant d'aller vendre Nessa comme esclave. 

Tour à tour, nous allons suivre le point de vue de Sliter, une bête, et de Nessa, une humaine terrorisée parce qu'elle vit, mais également courageuse. C'était très intéressant de connaître les points de vue de deux protagonistes dans le même récit, une première dans la série L'Epouvanteur. 

J'avais trouvé que le précédent volume, Le sang de L'Epouvanteur, stagnait un peu et je pourrais faire le même reproche à celui-ci. En effet, Tom, Alice et l'Epouvanteur sont complètement absent·e·s du roman, ce qui ne permet pas vraiment d'avancer dans l'intrigue. Heureusement, Grimalkin est là - ce qui m'a fait plaisir, puisque j'apprécie beaucoup ce personnage -, toujours dans son idée de se débarrasser de la tête du Malin. 

Bien que je n'ai pas vu l'utilité de cette histoire par rapport au reste de la saga, c'était une très chouette lecture et c'était agréable de faire la connaissance avec de nouveaux·elles protagonistes, que j'ai hâte de retrouver dans les prochains volumes. 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire