lundi 1 juillet 2019

L'Epouvanteur, tome 10 : Le sang de l'Epouvanteur, de Joseph Delaney


Auteur·trice·s : Joseph Delaney
Traducteur·trice·s : Marie-Hélène Delval
Éditeur·trice : Bayard
Collection : Jeunesse
Pages : 319
Date de parution : 20 février 2014
Genre·s : Roman, jeunesse, fantasy

Synopsis : Le livre commence à la Tour Malkin où Tom finit par apprendre ce qu’il faut faire pour détruire Le Malin à jamais, mais il est dévasté psychologiquement par les exigences d’un tel rituel : le sacrifice nécessaire est plus lourd que la vie …
Attiré à Todmorden, à la frontière du comté, par un autre épouvanteur qui conseille cet endroit à John et son apprenti pour remplir à nouveau la bibliothèque partie en cendre, ils se retrouvent dans un endroit où tout n’est pas ce qu’il semble être. Les habitants n’osent pas sortir après le coucher du soleil, et ils ont peur des « étrangers » qui habitent de l’autre côté de la rivière. Ils se battent bientôt contre une puissance maléfique telle, que la force combinée de John, Tom, Alice et Grimalkin ne peut être suffisante pour remporter la bataille … Le sang de l’épouvanteur sera versé, et le Dieu Vampire sera convoqué depuis l’obscurité …

Mon avis : J'avais bien apprécié le précédent volume, Grimalkin et l'Epouvanteur, qui avait pour narratrice la sorcière du clan Malkin. Je trouvais intéressant d'avoir un point de vue différent de celui de Tom, puisque nous voyons tout à travers ces yeux depuis le début. 

Cette fois, Thomas Ward est de nouveau le narrateur de l'histoire, qui va se retrouver une nouvelle fois dans une situation compliquée. Le combat final avec le Malin approche et il faut parvenir à détruire la tête de ce dernier, ce qui ne se fera pas sans sacrifices... De plus, Tom et M. Grégory sont attaqués par un Dieu Vampire... 

Bien que j'ai trouvé que l'histoire stagnait un peu et que j'aurais aimé que ça avance un peu plus au niveau de l'intrigue entourant le Diable, ce dixième tome est intéressant. D'une part par les péripéties que vivent les protagonistes, mais aussi par l'évolution de ces derniers. En effet, Tom, qui a seize ans, est de plus en plus considéré comme égal à l'Epouvanteur... D'ailleurs, celui-ci change, remettant de plus en plus en question les choses qui semblaient figées de son point de vue. Quant à Alice, c'est un personnage que j'aime beaucoup, et je me prends à apprécier de plus en plus celui de Grimalkin. 

Malgré quelques longueurs - voire des moments où je me suis un peu ennuyée -, cette saga me plaît toujours autant et j'ai hâte de voir où Joseph Delaney va nous emmener. 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire