mardi 9 avril 2019

Quatre soeurs, tome 3 : Bettina, de Cati Baur et Malika Ferdjoukh


Auteur·trice·s : Malika Ferdjoukh
Illustrateur·trice·s : Cati Baur
Scénariste·s : Cati Baur
Coloriste·s : Elodie Balandras
Éditeur·trice : Rue de Sèvres
Pages : 153
Date de parution : 6 janvier 2016
Genre·s : Bande-dessinée, jeunesse

Synopsis : Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill'Hervé. Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, s'est résignée à louer la chambre des parents. Le locataire s'appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle, fabricant d'odeurs bizarres. Et beau. Primeurs ? Trop. On retrouve des poireaux nouveaux partout, dans la soupe, coincés dans un cadre de tableau et même dans le pot d'échappement de la voiture de Tancrède. Toujours lui. Amours ? Hélas. Tancrède sème le trouble et récolte la tempête dans le cœur de Charlie. Bettina se languit du très très moche et si splendide Merlin. Enid fait des confidences. Geneviève se tait. Et Mycroft, le rat, tombe amoureux à son tour.

Mon avis : C'était un véritable plaisir de retrouver les cinq sœurs après ma lecture du tome deux, Hortense (qui ne se concentrait pas tant que ça sur elle, d'ailleurs...) que j'avais moins apprécié que le premier tome, Enid

Dans ce troisième volume, nous sommes au printemps et les cousin·e·s des soeurs Verdelaine arrivent à la Vill'Hervé pour les vacances. Harry et Désirée, qui sont plus jeunes qu'Enid, viennent de Paris pour passer du temps avec leurs cousines. Harry a emporté quelques locataires que personne ne souhaite voir... et un nouveau locataire, Tancrède, vient et va faire chavirer le cœur de Charlie, l'aînée. Bettina, quant à elle, ne pense qu'à Merlin et à le retrouver... et Hortense s'acharne à écrire à Muguette, qui ne lui répond étrangement pas. 

Ce troisième tome est très bien réussi, puisque Cati Baur a réussi à retransmettre l'essentiel du roman de Malika Ferdjoukh grâce à son scénario simple mais efficace. Les lettres d'Hortense adressées à Muguette permettent d'en savoir un peu plus sur ce qui se passe même si, à mes yeux, cela "vole" un peu la vedette à Bettina, que je trouve un peu absente dans ce livre. 

Comme toujours, les illustrations de Cati Baur sont très belles, et rendent la lecture très agréables. Et le travail de colorisation d'Elodie Balandras est très chouette et me fait apprécier d'autant plus l'ouvrage. 

C'est une bande-dessinée très sympathique, avec son lot d'émotions, notamment vers la fin du livre. Il ne me reste plus qu'un seul ouvrage à (re)découvrir, puisque j'ai déjà lu tous les romans. 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire