mardi 5 mars 2019

Les sentiments du prince Charles, de Liv Strömquist


Illustrateur·trice·s : Liv Strömquist
Scénariste·s : Liv Strömquist
Traducteur·trice·s : Kirsi Kinnunen et Stéphanie Dubois
Éditeur·trice : Rackham
Collection : Le signe noir
Pages : 144
Date de parution : 2016
Genre·s : Bande-dessinée, essai

Synopsis : Lors d’une conférence de presse après ses fiançailles avec Diana, le prince Charles dut répondre à la question : « Êtes-vous amoureux ? » Après une petite hésitation, il répondit : « Oui… Quel que soit le sens du mot “amour” ». Or, en lisant la presse people quelques années plus tard, on constata que de toute évidence Charles et Diana n’attribuaient pas du tout le même sens au mot « amour »… En feuilletant les mêmes magazines, on pouvait aussi se demander comment Whitney Houston avait pu tomber amoureuse d’un sale type comme Bobby Brown, et de remarquer au passage qu’en matière d’amour, le bonheur de l’un ne fait pas forcement celui de l’autre.

Mon avis : Cet ouvrage m'avait été conseillé par ma libraire, puis offert par une amie, et j'étais impatiente de le découvrir. Et pourtant, je ne le lis que plus d'un an après... ne cherchez pas à comprendre pourquoi. 

Ce que nous allons tenter de comprendre, ici, c'est plutôt les relations entre les hommes et les femmes et comment la société nous influence dans notre comportement. C'est ce que l'autrice, Liv Strömquist, a décrypté dans cet ouvrage. Elle y dénonce le patriarcat et les schémas qui se mettent en place afin que chacun·e corresponde bien aux normes du genre qu'on lui a attribué. 

C'est une bande-dessinée qui m'a fait réfléchir sur ma propre conception du couple et sur la manière dont je pouvais agir (je suis dans une relation hétérosexuelle, et c'est ce dont l'autrice parle). Et, même en étant plutôt "déconstruite" vis-à-vis du sexisme, je me suis rendu compte que j'agissais tout de même souvent en fonction des normes qu'on nous impose, au sein même de ma relation amoureuse. 

Il y a plusieurs chapitres, avec chaque fois une thématique différente et de nombreux exemples. Nous partons d'une simple phrase prononcée par le prince Charles (après ses fiançailles avec Diana), lorsqu'on lui a demandé s'il était amoureux : « Oui… Quel que soit le sens du mot “amour” ».

Bien que n'étant pas fan des illustrations - très simplistes, avec un très presque "grossier", et une colorisation entièrement en noir et blanc -, j'ai bien aimé ce livre, surtout pour le propos amené par Liv Strömquist. Parce qu'au final, ce ne sont pas les dessins qui importent le plus, mais bien les écrits.

C'est un essai graphique qui comporte beaucoup de texte mais qui reste agréable à lire, d'autant plus qu'il y a de nombreuses touches d'humour. Une bande-dessinée engagée et féministe, à faire lire à toutes les personnes dans une relation amoureuse ! 

15/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire