mardi 13 juin 2017

Olympe de Gouges, de José-Louis Bocquet et Catel


Auteur·trice·s : José-Louis Bocquet
Illustrateur·trice·s : Catel
Scénariste·s : José-Louis Bocquet
Éditeur·trice : Casterman
Collection : Écritures
Pages : 488
Date de parution : 2012
Genre : Bande-dessinée, historique

Synopsis : De Montauban en 1748 à l’échafaud parisien en 1793, quarante-cinq ans d’une vie féminine hors normes, et l’invention d’une idée neuve en Europe : la lutte pour les droits des femmes.
Née dans une famille bourgeoise de province, sans doute fille adultérine d’un dramaturge à particule, Marie Gouze dit Olympe de Gouges a traversé la seconde moitié du XVIIIe siècle comme peu de femmes l’ont fait. Femme de lettres et polémiste engagée, elle se distingue par son indépendance d’esprit et l’originalité parfois radicale de ses vues, s’engageant pour l’abolition de l’esclavage et surtout pour les droits civils et politiques des femmes. Opposée aux Robespierristes et aux ultras de la Révolution, elle est guillotinée pendant la Terreur.

Comme ils l’avaient fait avec Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet retracent de façon romancée, mais avec une rigueur historique constante, le parcours de vie de cette femme d’exception, dont les idéaux très en avance sur son temps ont forgé quelques-unes des valeurs clés de nos sociétés d’aujourd’hui. En quelque trois cent planches de création exigeante et généreuse, un magnifique portrait féminin et un hommage vibrant à l’une des figures essentielles du féminisme.

Mon avis : Si vous n'avez jamais entendu parler d'Olympe de Gouges, l'occasion est toute trouvée de découvrir ce personnage historique. Issue d'une famille bourgeoise, Marie Couze dit Olympe de Gouges est une des pionnières du féminisme, qui s'est également battue pour l'abolition de l'esclavage. Elle est une des figures emblématiques de la Révolution française. Elle avait écrit la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (que j'ai eu l'occasion de découvrir dans Femme, réveille toi !

Dans cette énorme bande-dessinée, le scénariste José-Louis Bocquet nous raconte la vie de Marie Couze dans l'ordre chronologique, ce qui m'a permis d'apprendre énormément de choses... notamment les discriminations et les violences qu'elle avait pu vivre, qui l'ont amenée à devenir Olympe de Gouges. 

Ne craigniez pas l'aspect historique de cette bande-dessinée, parce qu'elle se lit très facilement, et Catel Muller, grâce à ces illustrations, a su, je trouve, donné un aspect plus neuf à une biographie qui aurait pu paraître "poussiéreuse". 

Olympe de Gouges a quand même été l'une des premières féministes et elle a pu faire évoluer les mentalités, et je trouvais intéressant, en tant que femme et féministe, de découvrir sa biographie. L'histoire est très complète, et la fin retrace même, sans images cette fois, la biographie. Vous y trouverez également quelques phrases sur chacun des personnages apparu au cours de la lecture. Personnellement, j'ai beaucoup aimé cette lecture que j'ai trouvé très enrichissante. 

15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire