jeudi 7 mai 2015

Pike, de Benjamin Whitmer


Benjamin Whitmer
Polar, roman noir
Gallmeister, collection NeoNoir
288 pages
4 mars 2015

Synopsis : Douglas Pike n'est plus l'effroyable truand d'autrefois, mais il a beau s'être rangé, il n'en est pas plus tendre. De retour dans sa ville natale proche de Cincinnati, dans les Appalaches, il vit de petits boulots avec son jeune comparse Rory, qui l'aide à combattre ses démons du mieux qu'il peut. Lorsque sa fille Sarah, disparue de longue date, meurt d'une overdose, Pike se retrouve chargé de sa petite-fille de douze ans. Mais tandis que Pike et la gamine commencent à s'apprivoiser, un flic brutal et véreux, Derrick Krieger, manifeste un intérêt malsain pour la fillette. Pour en apprendre davantage sur la mort de Sarah, Pike, Rory et Derrick devront jouer à armes égales dans un univers sauvage, entre squats de junkies et relais routiers des mauvais quartiers de Cincinnati.

Mon avis : Avec l'apparition de leur nouvelle collection NeoNoir, les éditions Gallmeister ont ressorti de leurs tiroirs ce roman très noir, publié il y a quelques années. D'ordinaire, avec cette maison d'édition, nous sommes habitués à des textes sur la beauté et la grandeur de la nature, tout en ayant une histoire palpitante. Mais la collection NeoNoir, dont j'ai déjà lu Exécutions à Victory et L'enfer de Church Street, c'est quelque chose de totalement différent, puisque nous sommes bien dans le roman noir américain.

Nous allons suivre Douglas Pike, un ancien truand qui s'est rangé, et qui vit sa petite vie, jusqu'au jour où on va lui confier sa petite-fille qu'il ne connait pas. Elle a douze ans et s'appelle Wendy. Elle a déjà un caractère bien trempé. Sa mère, Sarah, vient de mourir. C'était un junkie, et elle a fait une overdose. Pike se retrouve donc à s'occuper de Wendy, qui va le rejeter, lui, ainsi que son ami, Rory. 

Les deux hommes vont enquêter sur la mort de Sarah, puisqu'un policier véreux, Derrick, s'intéresse étrangement à la fillette. 

Ce roman est très sombre, avec des personnages tous aussi noirs les uns que les autres, au point qu'on en vient à se demander si quelqu'un a un bon fond. Mais, si les personnages ont quelque chose de détestable, ils n'en sont pas moins attachants et, surtout, intriguants. D'autre part, l'écriture de Benjamin Whitmer est très crue, c'est violent et ça n'est pas fait pour les âmes sensibles. 

Pour les personnes comme moi qui raffolent des romans noirs, vous devriez aimer.

4 commentaires:

  1. Il faut que je le lise c'est certain ^^

    RépondreSupprimer
  2. Il pourrait bien me plaire :D

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton avis car j'avoue que tu me donnes envie de découvrir ce bouquin! L'ambiance m'intrigue.

    RépondreSupprimer