mercredi 25 avril 2018

Facteur pour femmes, de Didier Quella-Guyot et Sébastien Morice


Illustrateur·trice·s : Sébastien Morice
Scénariste·s : Didier Quella-Guyot
Éditeur·trice : Grand Angle
Pages : 111
Date de parution : 9 septembre 2015
Genre·s : Bande-dessinée, historique

Synopsis : 1914. Sur une île bretonne, tous les hommes sont mobilisés, sauf Maël : un rêve au milieu des femmes esseulées…

La Première Guerre mondiale vide une petite île bretonne de ses hommes. Il ne reste plus que les enfants, les vieux et les femmes. Parce qu’il a un pied-bot, Maël n’est pas mobilisé. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l’île… bientôt facteur, bientôt amant…

Mon avis : J'ai repéré ce livre dans une bouquinerie avant de le trouver quelques temps plus tard à la médiathèque et, comme il m'avait intriguée, je n'ai pas hésité. 

Nous sommes au début de la guerre, en 1914, et tous les hommes du village sont mobilisés... le seul jeune restant étant Maël, qui ne part pas parce qu'il a un pied bot. Il est alors désigné comme facteur, et va bientôt devenir important aux yeux des femmes qui ne l'avait jusque-là pas regardé... Petit à petit, il va alors tout faire pour les séduire et devenir leur amant. 

Cette histoire se passe sur les côtes bretonnes, si bien que nous avons droit à de magnifiques illustrations de Sébastien Morice de la plage, de la mer, des bâteaux... et aussi des personnages. De ces femmes qui attendent leur mari ou leur promis, qui s'ennuient et voient en Maël un homme vigoureux pour répondre à leurs désir... Tantôt sombres, rappelant un peu la guerre et les durs moments vécus qu'on découvre au travers des lettres, tantôt colorées et pleines de vie, les illustrations sont vraiment réussies, assez réalistes. 

Concernant l'histoire, je ne m'attendais vraiment pas à ça. Nous sommes en 1914, et il est intolérable qu'une femme trompe son mari, d'autant plus lorsque celui-ci part à la guerre... Elles n'ont donc pas intérêt à être découvertes ! Maël, lui, va cumuler les amourettes, si bien que le personnage, calculateur, me devenait insupportable au fur et à mesure de ma lecture... C'est bien ce que je reprocherais à ce livre : le personnage principal est antipathique. 

Ceci dit, l'intrigue est intéressante et les illustrations m'ont plu, et j'ai passé un bon moment de lecture. 

14/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire