mardi 13 février 2018

Prédatrice, d'Alissa Nutting


Auteur.trice.s : Alissa Nutting
Traducteur.trice.s : Héloïse Esquié
Éditeur.trice : Sonatine
Collection : Thriller
Pages : 302
Date de parution : 23 janvier 2014
Genre.s : Thriller

Synopsis : Celeste Price, 26 ans, est professeur dans un lycée de la banlieue de Tampa, Floride. Elle est mariée au beau Ford, un policier issu d’une famille aisée. Tous deux ont un charme fou, ils forment, à tous les égards, le couple parfait. Voilà pour les apparences. La réalité est beaucoup plus sordide. Celeste est en effet depuis très longtemps tourmentée par son goût particulier pour les adolescents. Dévorée par une passion de plus en plus incontrôlable, elle décide un jour de passer à l’acte et de séduire un de ses élèves. Sans se douter qu’elle entre ainsi dans un engrenage infernal aux conséquences terribles. Avec ce portrait à la première personne d’une femme qui entend rester libre de ses désirs, même les plus pervers, l’auteur prend le lecteur au piège entre l’empathie naturelle qu’il éprouve pour la narratrice et les actes irrépressibles de celle-ci. Proche des univers de Gillian Flynn ou de Mo Hayder, qu’elle pousse à leur paroxysme, Alissa Nutting nous offre un thriller pour le moins dérangeant qui a déclenché une véritable polémique lors de sa sortie aux États-Unis, et qui sera certainement ici aussi l’un des livres les plus controversés de ce début d’année.

Mon avis : Ce livre m'avait été recommandé par une amie qui a des goûts similaires aux miens et qui m'a permis de découvrir de véritables pépites... aussi, j'y suis allée les yeux fermés (d'autant que David Vann en a parlé, et est cité sur la quatrième de couverture), malgré les avis mitigés. 

Nous allons suivre une jeune femme de vingt-six ans, qui commence son métier de prof dans un collège, en Floride. Elle s'appelle Celeste Price, elle est très belle, mariée à un policier issu d'une famille aisée... et elle a des goûts un peu particuliers : elle aime les jeunes garçons, de quatorze-quinze ans. Ainsi, elle va vouloir séduire l'un de ces élèves... 

Un sujet tabou est évoqué : la pédophilie féminine et la sexualité de jeunes ados avec une personne adulte. Et il y a un certain nombre de scènes de sexe, aussi faut-il être suffisamment à l'aise pour se lancer dans cette lecture... Nous avons en effet droit aux différentes positions et pratiques que Celeste aime - ou non - tout le long de l'histoire. Bien que cela ne me pose pas de problème, j'ai trouvé que c'était un peu trop... En avoir autant ne faisait pas avancer les choses. 

En revanche, j'ai adoré ce qu'Alissa Nutting avait fait du personnage de Celeste : froide, calculatrice, manipulatrice, perverse... c'en était glaçant. J'avais tout bonnement l'impression qu'elle ne ressentait rien, aucun remord à blesser et à utiliser les gens. Seul son plaisir comptait. Je n'ai pas aimé Celeste, mais j'éprouvais malgré tout une compassion pour elle, car je trouvais malheureux son désir incontrôlable qu'elle devait à tout prix cacher. 

J'ai trouvé que ça devenait plus intéressant vers la fin, quand les choses commencent à tourner mal. J'ai trouvé que c'était assez réaliste, la manière dont les événements se déroulaient... Mais j'ai été déçue parce que j'en attendais autre chose. Je n'identifie pas vraiment ce livre comme étant un thriller, il y avait très peu de suspens. J'ai trouvé dommage que la sexualité soit autant mise en avant, et la psychologie trop peu.

Malgré ces petits bémols, j'ai passé un bon moment de lecture. J'ai été mal à l'aise à plusieurs moments, donc j'imagine que c'est réussi...

13/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire