mardi 22 avril 2014

Peur bleue, de Stephen King

Auteur : Stephen King
Traducteurs : Michel Darroux, Bernadette Emerich et François Lasquin
Genre : Fantastique
Éditeur : J'ai lu
Collection : J'ai lu roman
Parution : Juin 2000
Pages : 277
Prix : 5 euros
ISBN : 978-2290307779

La ville de Tarker's Mills, dans le Maine, vit dans la terreur du meurtrier de la pleine lune qui commet tous les mois un horrible crime. Marty Coslaw, un jeune garçon de onze ans paraplégique, est le premier à lui échapper, lui crevant l'oeil gauche avec un pétard du 4 juillet. Livrant son témoignage à la police, il leur affirme que le meurtrier n'est autre qu'un loup-garou mais les policiers mettent cette affirmation sur le compte de son jeune âge. Marty va donc devoir finir le travail lui-même.

Mon avis :

J'ai parfois été transportée par l'écriture de Stephen King. J'ai frissonné et j'ai tourné les pages sans même m'en rendre compte. Malheureusement, ce ne fut pas le cas avec Peur bleue qui est plutôt une déception, au final...

Je vais commencer par vous expliquer le concept de ce livre, assez différent des autres. Nous avons deux histoires (si on peut dire). La première est l'histoire telle que vous la retrouvez dans le résumé, avec une particularité : il s'agit d'une série de "nouvelles", une pour chaque mois de l'année. L'histoire est la même et se déroule sur chaque mois de l'année (l'idée de départ étant de faire un calendrier). On suit donc, mois après mois, cette bête qui tue les habitants de Taker's Mills.

La seconde histoire, qui arrive à la page 90, c'est également Peur bleue. Cette seconde histoire est narrée différemment, cependant. Cette fois, on ne retrouve pas le concept des 12 mois, mais c'est écrit sous forme de scénario : le scénario que Mister King a écrit pour le film.

Après avoir lu la première version, si on peut dire, sous forme de calendrier, je n'étais franchement pas emballée pour lire le scénario. J'ai commencé, et j'ai arrêté presque aussitôt, car ça ne me convenait pas du tout. Je n'y ai pas trouvé grand intérêt, et, comme j'avais été déçue par l'histoire, je ne voulais pas me la farcir en scénario.

Mais pourquoi suis-je si déçue par ce livre ? Eh bien, parce que j'en attendais autre chose. Je m'attendais à un livre de près de 300 pages, je me suis retrouvée avec une histoire de moins de 90 pages, déjà. Ensuite, comme on change de mois, on change à chaque fois de personnage. C'est quelque chose qui m'embête (et c'est pour ça que je ne lis pas de nouvelles), car je n'ai pas le temps de m'attacher ou de m'intéresser aux personnages. Ceux-ci ne m'ont rien fait éprouver.

Ensuite, j'ai trouvé que l'histoire manquait de crédibilité. On passe trop rapidement sur les explications de la transformation d'un humain en loup-garou. Les évènements en général s'enchaînent trop rapidement, et je n'ai pas été happée par l'histoire pour autant. Je ne peux pas vous en dire bien plus sur les évènements ou le manque de crédibilité de certains d'entre eux sans vous spoiler.

J'étais pourtant contente de me plonger dans cette lecture, et je dois dire que j'ai été très déçue. Ce n'est pas la première fois que Stephen King me déçoit, mais je ne vais pas me laisser abattre puisque j'ai adoré bon nombre de ces romans. La prochaine fois, ce sera mieux !

6 commentaires:

  1. J'aime généralement bien Stephen King, mais il arrive que certains de ses livres soient décevants ! Ce livre ne me tente pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas ce livre, mais vu ton avis, je ne pense pas le lire dans l'immédiat.

    RépondreSupprimer
  3. un jour je lirai du stephen king =)

    RépondreSupprimer
  4. Il faudrait que je lise encore des S. King :)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'aime pas trop cet auteur =)
    Sweetness

    RépondreSupprimer
  6. En lisant le résumé, ça me tentait bien mais finalement, en lisant ta critique et comment le livre est fait j'ai rapidement changé d'avis. Je me contenterais pour l'instant du seul livre de l'auteur que j'ai, à savoir Salem.

    RépondreSupprimer